Mot du Ministre

ABTMot du Ministre d’Etat chargé du Plan et du Développement

Bienvenue sur notre site.

Le manque de coordination ou les coûts liés à la coordination sont identifiés comme l’une des causes fondamentales d’échecs des politiques publiques. L’efficacité donc des politiques de développement passe par leur meilleure coordination, planification, programmation et suivi. Il vient donc la nécessité de mettre en place une structure qui veille à la minimisation des coûts de coordination en lien avec l’action publique. Afin d’y travailler, le Ministère du Plan et du Développement est créé au Bénin et a pour mission d’assurer le suivi de la mise en œuvre des politiques, programmes, projets et décisions du Gouvernement en matière de développement national, régional et local. Il élabore les stratégies de développement à long terme permettant au Bénin de tirer un meilleur parti des défis du futur en matière de valorisation des potentialités nationales et d’anticipation des problèmes liés à son évolution, son contexte et son environnement.

En outre, dans le contexte particulier du Bénin, lié à l’adoption par le Gouvernement de son Programme d’Actions (PAG 2016-2021, Bénin Révélé), trois défis spécifiques et majeurs additionnels se présentent pour le Ministère du Plan et du Développement ; il s’agit : (i) de produire et de conduire la politique nationale de prospection et de mobilisation de ressources en faveur du PAG ; (ii) de veiller à la bonne mise en œuvre du PAG et (iii) d’organiser le suivi trimestriel des projets prioritaires.

A coté des défis en lien avec la bonne mise en œuvre du PAG, le Bénin a souscrit à des engagements internationaux notamment par son adhésion aux Objectifs du Développement Durable (ODD) ainsi qu’au programme de développement Afrique 2063. Relevé les défis qu’ils impliquent, appelle du Ministère du Plan et du Développement, de veiller à l’appropriation, l’intégration et l’alignement des politiques nationales sur ces objectifs de développement et de s’assurer de ce que leur mise en œuvre concoure aux respects de ces engagements.  Le respect de la parole du Bénin est donc significativement lié à l’efficacité de l’action du Ministère du Plan et du Développement.

Cette exigence de redevabilité nationale vis-à-vis du PAG et de redevabilité internationale vis-à-vis des ODD et de l’Agenda 2063, suppose beaucoup de volontarisme, d’engagement, de savoir faire, d’esprit de suite et de persévérance. Je reste convaincu que le Ministère du Plan et du Développement à la tête duquel je suis, dispose des aptitudes, capacités et potentialités nécessaires pour conduire avec succès le Bénin vers le progrès et le développement. Mon équipe est motivée et suffisamment consciente des défis et des enjeux. Le leadership que j’incarne à la tête de ce Ministère, ne négligera aucun aspect critique : pas ceux perceptibles, encore moins ceux imperceptibles. La disponibilité, la collaboration, le travail d’équipe et le souci de l’intérêt commun restent notre crédo principal, non seulement à l’interne, mais aussi et surtout avec tout nos partenaires externes et plus spécifiquement avec les autres Ministères et les institutions de la République. Nous mettrons davantage beaucoup d’efforts et d’énergies pour nous assurer que les interventions publiques, restent cohérentes et appropriées dans l’enchainement et le dimensionnement nécessaires. Le Ministère du Plan et du Développement veut surtout rassurer les partenaires techniques et financiers sur la qualité et la transparence qui marqueront nos interactions et voudrait compter sur leur disponibilité et surtout sur leur écoute et leur engagement aux côtés du Gouvernement pour un meilleur devenir du peuple béninois, de l’Afrique et du monde.