Lutte contre les changements climatiques au Bénin: BIO TCHANE lance le Projet de Moyens de Subsistance Durable (PMSD) à Ouaké

Le Ministre d’Etat chargé du Plan et du Développement a procédé ce samedi 10 février 2018, à Ouaké département de la Donga, au lancement du projet de « Renforcement de la Résilience des Moyens d’Existence Ruraux et du Système de Gouvernement Local aux Risques climatiques et à la Variabilité du Climat au Bénin », au CEG de Ouaké. Il est placé sous la supervision du Centre de Partenariat et d’Expertise pour le Développement Durable. Il concerne cinq communes à savoir : Bohicon, Avrankou, Bopa, Savalou et Ouaké.

A travers ses trois composantes, le PSMD vise :

  • le renforcement des capacités des municipalités, des départements, et de tous les ministères concernés, à intégrer les risques et possibilités liés aux changements climatiques dans les processus de planification du développement et de budgétisation ;
  • la réduction de la vulnérabilité des communautés ciblées, aux impacts négatifs du changement climatique, par la formation technique et des investissements intelligents dans les infrastructures de production agricole et de gestion de l’eau ;
  • et l’amélioration des capacités d’adaptation des collectivités ciblées, par l’appui à la diversification de leurs activités génératrices de revenus.

Selon le Directeur du CePED Assan SEIBOU, « Les investigations des Experts sur la base de l’étude des effets patents des changements climatiques sur le territoire de la commune de OUAKE, ont conduit le Gouvernement et les partenaires à retenir deux localités d’expérimentation dans cette commune. Il s’agit de KADOLASSI dans l’arrondissement de BAJOUDE et de KPAKPALARE dans l’arrondissement de SEMERE II. Les types d’ouvrages retenus concernent évidemment la gestion et la maîtrise de l’eau pour l’agriculture et l’élevage ». Ce projet apporte donc des réponses concrètes au phénomène dans les communes concernées, surtout à Ouaké, qui subit de plein fouet les effets pervers des changements climatiques. C’est pourquoi le représentant du maire de cette commune a exprimé la gratitude des populations au gouvernement et au Partenaires Techniques et Financiers.

Procédant au lancement officiel du projet, le Ministre d’Etat chargé du Plan et du Développement Abdoulaye BIO TCHANE a souligné que « Le PMSD, vient à point nommé et est totalement en arrimage avec les orientations de développement au niveau national et local. Il est moulé dans l’esprit de développement des pôles régionaux de développement agricole et de promotion des filières agricoles phares. Aussi est-il parfaitement en arrimage avec les piliers 2 et 3 du Programme d’Action du Gouvernement.»

Il faut noter que dans sa phase active, le projet va se concrétiser par, la Promotion des unités de production, de transformation, de conservation et de commercialisation ; l’amélioration du bien-être de tous; et à la préservation de l’environnement. Il est financé par le Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM) avec l’appui du Programme des Nations-Unies pour le Développement (PNUD).

Les commentaires sont fermés, mais les rétroliens et les pings sont ouverts.