Le Ministre d’Etat BIO TCHANE lance un atelier de lutte contre la dégradation des sols

Le gouvernement a initié depuis ce mardi 27 février 2018, un « atelier national sur la gestion des terres et des paysages forestiers au Bénin: nécessité d’un changement de paradigme pour un développement durable ». C’est le Ministre d’Etat chargé du Plan et du Développement Abdoulaye BIO TCHANE, accompagné de ses collègues de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche et du cadre de vie et du développement durable, qui a procédé à l’ouverture officielle des travaux.

Cet atelier qui se veut inclusif connait également la participation des préfets des maires, des députés à l’assemblée nationale et du corps diplomatique accrédité au Bénin. Il a été appuyé techniquement et financièrement par le PNUD, la GIZ et la coopération allemande.

 Dans son allocution d’ouverture, le Ministre d’Etat chargé du Plan et du Développement a signifié que le gouvernement du Bénin a pleinement conscience du danger que constitue la dégradation des terres car elle peut s’avérer un handicap majeur à notre développement.

« Pour apporter une réponse efficace et durable au phénomène, le Bénin se fixe prioritairement comme ambitions d’atteindre cette neutralité d’ici 2030 en référence au Programme d’Actions du Gouvernement de restaurer au moins 50% (soit 1,25 million ha) des terres dégradées au cours de la période de référence 2000-2010 et de limiter à 5% la perte des terres non dégradées (forêts et savanes), afin de préserver les écosystèmes terrestres et aquatiques avec une amélioration nette du couvert végétal de 12% », a rassuré Abdoulaye BIO TCHANE.

Les travaux de cet atelier prennent fin le mercredi 28 février 2018, avec l’assurance donnée par le Ministre d’Etat que les conclusions seront mises en application.

Les commentaires sont fermés, mais les rétroliens et les pings sont ouverts.